assister


assister

assister [ asiste ] v. <conjug. : 1>
• 1372; lat. assistere, de ad et sistere « se tenir auprès »
I V. intr. ASSISTER (À) : être présent, comme témoin ou spectateur. Assister à une conférence. entendre. Assister à un match de tennis. voir. Assister à une rixe, en être témoin. Assister à une fête, à une réunion. participer. « Assistez à la vie en spectateur indifférent » (Bergson). « Comment connaissez-vous tous ces événements auxquels vous n'avez pas assisté ? » (F. Mauriac).
Constater, observer (un événement nouveau, une évolution). On assiste à une baisse des effectifs.
II V. tr. (1465) ASSISTER (qqn).
1Seconder (qqn) dans ses fonctions, dans sa tâche. aider; accompagner. Se faire assister par qqn. « Nous étions trois, au début, pour assister notre patron » (Duhamel). Assister qqn dans son travail. Dr. Intervenir dans les actes de (un incapable). Le curateur assiste le mineur émancipé.
2Vieilli Donner aide, protection, secours, soins à. aider, secourir. Assister son prochain, les malheureux. Assister un malade. soigner. Vieilli, fam. Dieu vous assiste ! formule adressée à qqn qui éternue.
Mod. Être aux côtés de (un mourant). « Je n'ai pas pu l'assister dans ses derniers moments » (Jaloux) .
⊗ CONTR. Abandonner, délaisser.

assister verbe transitif indirect (latin assistere, se tenir auprès de, aider) Être présent à quelque chose (spectacle, cérémonie, événement…) en tant que témoin ou spectateur : Assister à un match de boxe. Être le témoin de quelque chose, le constater, le remarquer : On assiste à une aggravation du chômage.assister verbe transitif Seconder, aider quelqu'un dans son activité : Se faire assister par un adjoint. Secourir quelqu'un, un groupe qui est dans le besoin, lui apporter une aide matérielle ou morale : Assister une population sinistrée. Aider quelqu'un qui va mourir, être auprès de lui dans ses derniers instants. En justice, prêter son concours à quelqu'un : L'avocat assiste son client.assister (citations) verbe transitif Mahomet, en arabe Muḥammad La Mecque vers 570-Médine 632 Assiste ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé. Tradition musulmane assister (synonymes) verbe transitif Seconder, aider quelqu'un dans son activité
Synonymes :
Contraires :
- gêner
Secourir quelqu'un, un groupe qui est dans le besoin, lui...
Synonymes :
- protéger
- réconforter
Contraires :
- délaisser
- négliger

assister
v.
d1./d v. tr. indir. être présent. Assister à un mariage, à une inauguration.
d2./d v. tr. Aider, seconder qqn. Un avocat assistait le prévenu. Dieu vous assiste!
|| Vieilli (Cour. en Afr. subsah.) Prêter secours matériellement et moralement à. Assister des amis à l'occasion d'un décès.
|| TECH équiper d'un dispositif d'assistance.

I.
⇒ASSISTER1, verbe trans.
[Le suj. désigne une pers.; le compl. est dir. ou indir.]
A.— Emploi trans. indir. Assister à qqc.
1. [Le compl. indir. désigne une cérémonie, une séance, un spectacle, une conversation] Être physiquement présent à son déroulement en qualité d'auditeur, de spectateur ou d'acteur :
1. Que se passait-il dans cette misérable créature qui vivait juste assez pour assister à la vie sans y prendre part? Elle voyait, elle entendait, elle raisonnait sans doute d'une façon nette et claire, et elle n'avait plus le geste...
ZOLA, Thérèse Raquin, 1867, p. 177.
2. Il [Christophe] continuait de discuter avec le commandant Chabran, et parfois violemment. Céline s'en amusait. Elle assistait à leurs entretiens, travaillant en silence.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, Dans la maison, 1909, p. 1054.
3. C'est un fait connu que le public aime la bagarre. Il l'aime d'autant plus qu'il se tient prudemment à l'écart, hors de portée et qu'il assiste au pugilat en spectateur.
G. et H. COSTON, L'A.B.C. du journ., 1952, p. 133.
SYNT. Assister à un bal, à la distribution des prix, à un entretien, à une messe d'un bout à l'autre, à la projection d'un film, aux réunions, aux séances d'une commission, à un spectacle. Cf. encore assister à l'ouverture d'un testament (G. SAND, Histoire de ma vie, t. 3, 1855, p. 373).
2. [Le compl. indir. désigne la naissance ou le développement d'un phénomène extérieur, d'un événement pol., écon., sc.] Y être présent moralement en qualité de témoin :
4. On assiste à une augmentation de salaires beaucoup plus forte pour les salariés de la catégorie la moins payée que pour les cadres supérieurs.
J.-A. LESOURD, C. GÉRARD, Hist. écon., XIXe et XXe s., t. 1, 1968, p. 106.
SYNT. Assister à un développement surprenant du roman (Arts et litt. dans la société contemp., 1936, p. 5208), à la naissance de l'automatisme (RICŒUR, Philos. de la volonté, 1949, p. 282), à un relèvement des tarifs (A. ALBITRECCIA, Ce qu'il faut connaître des grands moy. de transp., 1931, p. 40).
Rem. Cette valeur du verbe se rencontre surtout au XXe s., et le plus souvent avec le pron. pers. on.
P. ext. et rare. [Le compl. est un terme abstr. mis en relation avec une pers.] Être témoin de. Assister au bonheur de qqn (DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 73). Ne pouvoir assister à sa naissance ni à sa mort (RUYER, Esquisse d'une philos. de la struct., 1930, p. 129).
Spéc., DR., vx
a) ,,Il se dit en matière criminelle, pour marquer une présence qui tient de la complicité : Il fut banni pour avoir assisté à un vol`` (Ac. 1798). Synon. plus usuel participer.
b) ,,Juger conjointement avec un autre juge qui préside : Un clerc qui assiste à un jugement de mort, devient irrégulier`` (Ac. 1798) Assister à un jugement ,,signifie quelquefois faire partie du tribunal qui prononce un jugement`` (Ac. 1835-1932).
Rem. Sens attesté ds les dict. de l'Ac. (1835-1932), ds BESCH. 1845 et LITTRÉ.
B.— Emploi trans. dir. [Le suj. et l'obj. désignent une pers.] Assister qqn (dans qqc., en qqc.). L'aider dans ses fonctions, sa tâche, en se tenant auprès de lui :
5. Les candidats favorables au Gouvernement étaient désignés comme candidats « officiels » et les fonctionnaires locaux, dont la situation dépendait de leur loyauté envers le Gouvernement, les assistaient et contrecarraient leurs adversaires à tous moments.
LIDDERDALE, Le Parlement fr., 1954, p. 27.
SYNT. Assister qqn dans une tâche laborieuse (SANDEAU, Sacs et parchemins, 1851, p. 44). Cet emploi est fréq. à la forme passive : le président est assisté de ministres (G. VEDEL, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel, 1949, p. 80), le ministre est assisté de deux secrétaires d'État (G. BELORGEY, Le Gouvernement et l'admin. de la France, 1967, p. 95).
Spécialement
1. DR. [Le plus souvent en parlant d'un mineur] Assister qqn en justice. ,,Assister une personne c'est être présent à ses côtés au moment où elle agit, pour la guider, pour surveiller ses intérêts`` (PLANIOL, Traité de Dr. Civil, 12e éd., n° 2010, ds ROB.)
HIST. ROMAINE. Client qui assiste son patron en justice (cf. MICHELET, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 125).
2. LITURG. Servir le célébrant à l'autel en qualité de diacre ou de sous-diacre lors d'une messe solennelle :
6. Le prêtre qui accomplit le sacrifice, y met une onction passionnée. Plusieurs desservants l'entourent, l'assistent, s'unissent à lui vivement, du geste et du cœur.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 80.
7. Le père Emonot fut promu maître des cérémonies, Dom Paton et un autre moine assistèrent comme diacre et sous-diacre l'abbé...
HUYSMANS, L'Oblat, t. 2, 1903, p. 230.
3. Assister qqn (de qqc., ou absol.). Aider quelqu'un en le servant, secourir. Assister un malade, un prisonnier :
8. Les pauvres femmes en couche étaient surtout l'objet de sa compassion; toutes les fois qu'elle [sainte Élisabeth] le pouvait elle allait se mettre à côté de leurs misérables lits, les assistait et les encourageait.
MONTALEMBERT, Hist. de ste Élisabeth de Hongrie, 1836, p. 55.
9. « (...) laissez-moi vous assister et vous soigner ». Elle [sœur Hélène] avait la fièvre, disait-elle, mais ses mains étaient glacées, et elle était agitée d'un tremblement nerveux.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 3, 1855, p. 221.
10. Il [Césaire] savait fort bien que les prêtres rendaient des services, de grands services aux plus pauvres, aux malades, aux mourants, assistaient, consolaient, conseillaient, soutenaient, mais tout cela moyennant finances...
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Le Père Amable, 1886, p. 216.
11. ... vous, ses voisins, du même métier de paysan, de sa trace, selon votre expression, venus pour l'assister et le servir une dernière fois; lui [Janouét], enfin, couché sur son lit de jeunes tiges, comme un lit de drapeaux : quelle sérénité! quelle grandeur!
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1932, p. 69.
SYNT. Assister des mendiants, les pauvres. Cf. encore assister qqn de ses conseils, assister de son amitié dans une circonstance douloureuse (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 95).
Rem. La constr. est vieillie quand le compl. indir. est un terme concr. assister ses amis de sa bourse (Ac. 1798).
♦ Loc. proverbiale vieillie. Dieu m'assiste! Dieu vous assiste (VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, 1868, p. 91). ,,Façon de parler familière, dont on se sert quand une personne éternue. On s'en sert aussi presque toujours, lorsqu'on veut marquer à un pauvre qu'on n'a rien à lui donner`` (Ac. 1798).
♦ Proverbe. ,,Dieu assiste trois personnes : les enfants, les fous, les ivrognes.`` ,,Dieu veille sur ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes`` (Lar. 19e). La tournure anc. était ,,Dieu assiste à trois personnes...`` (Ac. Compl. 1842).
Spéc. [Souvent en parlant d'un prêtre] Assister un malade, un condamné à mort. L'aider à mourir :
12. L'agonie n'est pas la fin, mais la lutte pour la fin, vers la fin; à cette lutte nous participons, aidant le moribond à lutter (comme dit Heidegger, nous n'assistons pas à la mort, nous assistons le mort)...
RICŒUR, Philos. de la volonté, 1949, p. 432.
SYNT. Demander un ministre de cette religion [protestante] pour l'assister dans ses derniers momens (CONSTANT, Wallstein, 1809, p. 200), obtenir un prêtre de sa religion pour l'assister dans ses derniers moments (Mme DE STAËL, De l'Allemagne, t. 2, 1810, p. 333).
Assister un prisonnier (ou une personne hospitalisée). ,,Pourvoir [un détenu] d'aliments, de vêtements, d'argent`` (ESN. 1966), expr. passée dans le domaine de l'arg. Synon. porter le panier :
13. J'assiste ma femme (...) qui tire six marquets de ballon. (...) je viens en aide à ma maîtresse (...) qui fait six mois de prison.
J. LACASSAGNE, L'Argot du « milieu », préf. de F. Carco, 1928, p. 9.
Rem. 1. La lang. du cin. emploie la loc. brachylogique assister un film, au sens de « y collaborer en tant qu'assistant, participer à sa réalisation » :
14. La Roue, que filma, voici plus de deux ans, Abel Gance, et qu'assista Blaise Cendrars.
HARLAIRE, C.M., 1925, p. 157 (Giraud 1956).
Rem. 2. [Le suj. désigne un inanimé] Rare et littér. :
15. L'idée habite la prose; mais assiste, surveille, guide la poésie.
VALÉRY, Tel quel II, 1943, p. 162.
Rem. 3. Emploi pronom. rare, s'assister « s'aider soi-même » (sens signalé ds Lar. 19e et Nouv. Lar. ill.) :
16. Cette sorte de foi que j'avais en ma prédestination poétique me faisait accueillir tout, voir tout venir à ma rencontre et le croire providentiellement envoyé, désigné par un choix exquis, afin de m'assister, de m'obtenir; de me parfaire.
GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 531.
PRONONC. :[asiste], j'assiste []. Enq. :/asist/ (il) assiste.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) Début XIVe s. assister à (qqn) « être présent auprès de qqn, se tenir auprès de lui » (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, Amsterdam, 1915, 395 : A lui [Jupiter] assistent les angeles, qui ravissent les enffans c'est a dire les ames des purs et innocens homes) — 1592, Montaigne ds HUG.; b) début XIVe s. part. prés. subst. « celui qui assiste à qqc. » (Ovide moralisé, commentaire de Copenhague, t. 5, p. 420 : De costé Pluto estoit assise Proserpine, la royne d'enfer, ayant une terrible face au regart des assistans); 2. a) 1465, oct. « fournir aide et protection à qqn. » (Ord., XVI, 386 ds GDF. Compl. : Ils n'ayderont, serviront, ne assisteront, ne feront aucune ayde, service, faveur ou assistance, en quelque maniere que ce soit); b) av. 1604 relig. assistant (Cardinal D'OSSAT, Lettres, 1. IV, 159 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 113 : Comme Evesque assistant au Pape je seois avec les autres Evesques assistans); 1751 (Encyclop. : Assistant, [...] personne nommée pour aider un officier principal dans l'exercice de ses fonctions).
Empr. au lat. adsistere (assistere) au sens 1 « se tenir auprès de » (PLAUTE, Cas. 930 ds TLL s.v., 898, 65) et « être présent » (PLAUTE, Most. 885, ibid., 900, 20); au sens 2 « aider » (SÉNÈQUE, Thy. 276, ibid., 901, 83); à noter l'influence de l'angl. assistant sur l'emploi de assistant au sens gén. de « aide », dep. le XVIIIe s. (FÉR. Crit.).
BBG. — ESN. 1966. — FEUGÈRE (F.). En marge de l'exposition Charles V. Dans le vocab. de Du Guesclin. Déf. Lang. fr. 1968, n° 45, p. 26. — FEUGÈRE (F.). La Première Renaissance et notre vocab. : d'Oresme à Christine de Pisan. Déf. Lang. fr. 1970, n° 51, p. 14. — FRANCE 1907. — GIRAUD 1956. — LE BRETON 1960. — LE ROUX 1752. — NOTER-LÉC. 1912. — SANDRY-CARR. 1963. — SANDRY-CARR. Prison 1963.
II.
⇒ASSISTER2, verbe intrans.
Pop. et région. (toujours à l'impér.) S'asseoir. Assistez-vous. Asseyez-vous! :
— Voyons, voyons, il ne s'agit pas de battre la breloque; assistons-nous, un peu de calme! Et tâchons de mieux raisonner.
L. CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 348.
Rem. Sens mentionné ds Canada 1930.
STAT. — Assister1 et assister2. Fréq. abs. littér. :3 191. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 971, b) 4 445; XXe s. : a) 5 060, b) 4 756.
BBG. — Canada 1930. — PIERREH. 1926. — PIERREH. Suppl. 1926.

assister [asiste] v. intr. et tr.
ÉTYM. Début XIVe; lat. adsistere (assistere) « se tenir auprès de, aider ».
———
I V. intr. || Assister à (qqch.) : être présent physiquement à… || Les personnes qui assistent à une conférence. Entendre; auditeur. || Assister à un match de tennis, à un spectacle. Voir; spectateur. || J'y ai assisté à la télévision. || Assister à une cérémonie, à la messe. || Vous avez manqué un beau spectacle en n'assistant pas à cette fête. || Assister à une rixe. Témoin (être). || Assister à une discussion et y prendre part. Participer.
1 J'ai éprouvé diverses manières de vivre et j'estime que la meilleure est, s'adonnant à l'étude, d'assister en paix aux vicissitudes des hommes.
A. France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, p. 250.
2 Assistez à la vie en spectateur indifférent; bien des drames tourneront à la comédie.
H. Bergson, le Rire, p. 5.
3 Comme un malade grâce à un anesthésique assiste avec une pleine lucidité à l'opération qu'on pratique sur lui (…)
M. Proust, À la recherche du temps perdu, t. I, p. 39.
4 On assistait là à une de ces séances plaisantes, comme on en voit aux veillées lorraines, où les filles et les garçons échangent des facéties et des bouts rimés.
M. Barrès, la Colline inspirée, p. 91.
5 Comment connaissez-vous tous ces événements auxquels vous n'avez pas assisté ?
F. Mauriac, la Pharisienne, p. 43.
Être témoin de. || Les événements auxquels nous avons assisté. || On assiste, nous assistons à une baisse du taux de natalité.
Dr., vx. || Assister à un vol : y participer en tant que compliceAssister à un jugement : faire partie du tribunal qui prononce le jugement.
———
II V. tr. || Assister (qqn).
1 Aider, seconder (qqn) dans ses fonctions, dans sa tâche, en se tenant auprès de lui ou à sa disposition. Aider, accompagner. || Le témoin instrumentaire assiste l'officier de l'état civil, l'officier ministériel dans la rédaction de certains actes. || Se faire assister par qqn. || Se faire assister de deux avocats. || Assister qqn dans son travail, de manière habituelle ( Assistant).
6 (…) Dieu sait si les zéphyrs,
Peuple ami du démon, l'assistaient dans sa tâche.
La Fontaine, Fables, VII, 6.
7 Nous étions trois, au début, pour assister notre patron (le médecin principal), et nul de trop dans un service débordé d'ordinaire.
G. Duhamel, les Sept Dernières Plaies, 2.
Spécialt. Dr. Remplacer (une personne frappée d'incapacité juridique) en intervenant dans les actes qui la concernent. || Le curateur assiste le mineur émancipé dans les hypothèses prévues par la loi.
8 Assister une personne, c'est être présent à ses côtés au moment où elle agit, pour la guider, pour surveiller ses intérêts; c'est donc (en principe) une participation personnelle et directe qu'on exige du curateur.
M. Planiol, Traité de droit civil, 12e éd., no 2010.
Liturgie (en parlant d'un diacre ou d'un sous-diacre). Servir (le célébrant) lors d'une messe solennelle.
2 Vx. || Assister (qqn) de (qqch.) : aider (qqn) en lui prêtant le concours de ses services, mettre à sa disposition ce dont il a besoin. Aider (de), concourir, donner, secourir. || Assister qqn de sa bourse, de ses aumônes, de son crédit.
Mod. (le complément indirect est un terme abstrait). || Assister qqn de ses conseils, de son amitié.
9 Il fallut que les religieuses assistassent de leurs charités quelques-uns de ses plus proches parents.
Racine, Port-Royal.
10 L'intérêt des indigents semble être le sien; il ne les assiste pas seulement de sa bourse, mais de ses soins.
Rousseau, in P. Larousse.
(Sans compl. second). Aider par des secours, une aide financière. || Assister des réfugiés, des rapatriés.
3 Vieilli. || Assister qqn, lui donner aide, appui, protection, secours, soins; lui venir en aide. Secourir; aider (cit. 3)… || Assister son prochain, les pauvres, les malheureux. || Assister un malade. Soigner.
11 Je meurs de faim si tu ne m'assistes (…)
Bossuet, 1er sermon de la Toussaint, 1.
12 Je supplie avant tout les dieux de m'assister (…)
La Fontaine, Fables, XI, 7.
Loc. Vieilli. Dieu vous assiste ! Se dit à un malheureux qu'on ne peut secourir. Protéger. Vieilli, fam. Formule utilisée pour saluer une personne qui éternue ( Bénir).
13 Il (Ménalque) entend la messe; le prêtre vient à éternuer; il lui dit : Dieu vous assiste !
La Bruyère, les Caractères, XI, 7.
Mod. Aider (qqn) par sa présence dans ses derniers moments, être aux côtés de (un mourant). || Assister un agonisant, un condamné. || Le prêtre qui l'assistait.
14 Assister un pécheur mourant (…)
Bourdaloue, De l'impénitence finale, 2.
15 Un dominicain qui l'assistait d'office sur l'échafaud (…)
Voltaire, Lettres, 27 mars 1762.
16 Il est mort aussi hors de France. Je n'ai pas pu l'assister dans ses derniers moments.
Edmond Jaloux, Fumées dans la campagne, II.
Assister en justice un indigent. Assistance (judiciaire).
(1841). Venir en aide à un détenu du point de vue pécuniaire et moral. Absolt. || On assiste en envoyant des colis, des vêtements, de l'argent, en donnant des conseils, etc.
4 Techn. (cinéma). || Assister un film, participer à sa réalisation en tant qu'assistant.
——————
assisté, ée p. p. adj. et n.
1 Qui reçoit une aide, une assistance (sociale, médicale, judiciaire). || Un détenu assisté. || Les enfants assistés. || Des populations assistées.
16.1 D'habitude, il n'y a que ceux (les détenus) qui ne sont pas assistés qui travaillent (…)
J. Becker et J. Giovanni, le Trou, in l'Avant-Scène, no 13, p. 10.
17 Les Guadeloupéens y trouvaient-ils leur compte ? Exploités ou assistés ? Les deux, sans doute. Oncle Tom et Père Noël.
Claude Courchay, La vie finira bien par commencer, p. 123.
N. (Un assisté, une assistée). Personne qui bénéficie de l'assistance publique. || Les assistés. || L'assisté, sur le plan médical, bénéficie gratuitement des soins nécessités par son état de santé.Personne, population qui bénéficie d'une aide. || Refuser le statut d'assisté.
2 (Choses). Qui est pourvu d'un système destiné à amplifier, à réguler ou à répartir l'effort exercé par l'utilisateur (système d'assistance). || Freins assistés; direction assistée (d'une automobile).Ventilation assistée.
(Abstractions). || Conception assistée par ordinateur (C. A. O.), dans laquelle les dessins sont réalisés par l'ordinateur à partir des programmes et des données qu'on y a introduits.Dessin assisté par ordinateur (D. A. O.). || Publication assistée par ordinateur (P. A. O.). || Enseignement assisté par ordinateur (E. A. O.). || Traduction assistée par ordinateur (T. A. O.). || Ingénierie assistée par ordinateur (I. A. O.) : ensemble des techniques informatiques permettant l'étude d'un projet industriel. || Maintenance assistée par ordinateur (M. A. O.).
CONTR. Manquer. — Desservir, gêner, nuire. — Abandonner, délaisser.
DÉR. Assistance, assistant.
HOM. La langue très fam. emploie un pseudo-verbe assister, à l'impératif, remplaçant s'asseoir (assistez-vous !; allez, assistons-nous…).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • assister — ASSISTER. v. neut. Être présent à quelque chose par quelque sorte d obligation, de devoir, de bienséance. Assister à un jugement. Assister au Service Divin. Assister à un Sacre. Assister à la Messe. Assister à une cérémonie. Assister à un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • assister — ASSISTER. v. n. Estre present à quelque chose, par quelque sorte d obligation, ou comme y ayant quelque part. Assister à un jugement. Il ne se dit pas de ceux qui se trouvent presens par hazard & sans y estre obligez par quelque sorte de raison.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • assister — à la guerre, Assistere, Adesse bello. Assister en quelque lieu, Ad locum aliquem adesse. Assister et estre present és assemblées du peuple, Obire comitia. Assister à aucun et luy aider, Praesto esse alicui. Assister à un juge pour conseil, Adesse …   Thresor de la langue françoyse

  • Assister — As*sist er, n. An assistant; a helper. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • assister — index backer, benefactor, good Samaritan, Samaritan Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • ASSISTER — v. n. Être présent à quelque chose par devoir ou par bienséance, ou par tout autre motif. Assister au service divin. Assister à la messe, à une cérémonie, à un enterrement. J assistais aux débats, au jugement. J assisterai à l opération. Assister …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASSISTER — v. intr. être présent. Assister au service divin. Assister à la messe, à une cérémonie, à un enterrement. J’assistais aux débats, au jugement. J’assisterai à l’opération. Assister à l’ouverture d’un testament. Il assista au crime et ne fit rien… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • assister — (a si sté) 1°   V. n. Se conjugue avec l auxiliaire avoir. Être présent. Il assistait en personne. Ils ont assisté à un spectacle. Il assistera à la rédaction du testament. Tout Paris assista à ses funérailles. 2°   V. a. Seconder quelqu un en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • assister — See assist. * * * …   Universalium

  • assister — (v. 1) Présent : assiste, assistes, assiste, assistons, assistez, assistent; Futur : assisterai, assisteras, assistera, assisterons, assisterez, assisteront; Passé : assistai, assistas, assista, assistâmes, assistâtes, assistèrent; Imparfait :… …   French Morphology and Phonetics


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.